FAQ

Pour combien de temps et dans quel intervalle un suivi après la maladie serait-il raisonnable?

Cela dépend de la maladie et du traitement. Même en cas de bonne santé nous recommandons un suivi tous les 3 à 5 ans, éventuellement tout au long de la vie.

 

Qu’arrive-t-il si nous ne recevons plus de convocation de l’hôpital pédiatrique?

Les parents ont la possibilité d’appeler l’hôpital pédiatrique pour demander si un contrôle serait indiqué. Les adultes peuvent prendre rendez-vous avec leur médecin de famille. Les adultes peuvent aussi demander à leur ancien centre si et où un suivi pourrait avoir lieu.

 

Le traitement de ma maladie cancéreuse (chimiothérapie, radiothérapie) peut-il être néfaste à mes futurs enfants?

Non. Le risque d’être atteint d’une maladie grave ou d’avoir des malformations n’est pas augmenté chez les enfants des anciens malades.

 

Est-ce que je transmets cette maladie à mes enfants?

Non, normalement pas. Il existe des tumeurs, par exemple le rétinoblastome (tumeur de la rétine), qui sont parfois héréditaires mais elles restent très rares.

 

De nombreux adultes et adolescents actuels souhaitent un meilleur suivi psychologique. Quels sont les moyens pour appréhender une telle maladie?

Le vécu durant la maladie peut avoir des retombées psychologiques. Les anciens patients qui ont des difficultés à appréhender cette maladie, même avec l’aide de leurs amis, parents ou d’autres patients, doivent chercher une aide professionnelle auprès d’un psychologue ou d’un psychiatre. Cela ne veut pas dire qu’ils sont malades psychiquement, mais qu’ils ont besoin d’un soutien. Habituellement, cette aide reste courte (plusieurs mois) et elle est d’autant plus efficace qu’on commence tôt.

 

Existe-t-il des sources pour connaître les difficultés d’autres anciens malades et voir comment ils gèrent les problèmes, sans faire partie d’un groupe?

 

Différents sites internet sont accessibles:

 

www.survivors.ch (en allemand)

www.kinderkrebsinfo.de (en allemand)

www.krebs-kompass.org (en allemand)

www.krebsliga.ch

www.beyondthecure.org (en anglais)

www.teenagecancertrust.org (en anglais)

www.kinderkrebs-schweiz.ch/fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

www.survivors.ch (en allemand)

www.kinderkrebsinfo.de (en allemand)

www.beyondthecure.org (en anglais)

www.imermanangels.org (en anglais)

www.teenagecancertruat (en anglais)

© ISPM - Université de Berne 2016